Au départ associé à la scène punk, S.and the Banshees évolue rapidement vers “du post punk rempli d’expérimentations rythmiques et sonores”. Le Times parle du groupe comme » un des aventuriers les plus audacieux et intransigeants de la période post punk. Depuis leur séparation en 1996 ils ont été samplés et repris par un grand nombre d’artistes dont Tricky, Massive Attack, ou encore Bloc Party par exemple.

 

LES DEBUTS DES SIOUXSIE AVEC JOHN MC KAY(1977-79)

La fondation du groupe est l’œuvre de Siouxsie Sioux et de Steve Severin bassiste, ils sont rejoints par John mc Kay guitariste et Kenny Morris batteur. En 1978 ils enregistrent leur premier single post punk, HONG KONG GARDEN qui se classe n° 7 au Billboard dès sa sortie, c’est un succès fracassant. Le morceau mélange déjà les styles orientaux et new wave et est produit par Steve Lilliwhite

( Unforgattable fire et The joshua three U2).

S.L  suggère à Kenny Morris de jouer certaines parties séparément « grosse caisse et caisse claire » puis cymbales et toms (dont un gros Tom basse) . Cela crée un son batterie plus dense et plus lourd Qui sera la spécificité du groupe. Leur premier lp sort dans la foulée avec le début marqué du style cold notable dans le morceau PURE ou Siouxsie lance une plainte pendant tout le titre avec en arrière plan un son batterie surexposé et une basse saturée. Nick Kent écrit dans le NME, »Ce groupe sonne comme un héritage unique du velvet underground associé à l’ingéniosité de Can période Tago Mago. » L’album est un choc et remporte un succès d’estime en plus d’un nombre important de ventes au Royaume uni, Siouxsie reste néanmoins confidentiel dans le reste de l’Europe notamment inconnu en France. La chanson METAL POSTCARD sera reprise 20 ans plus tard par Massive Attack sur la BO du film Jackal.

En 1979 un conflit éclate pendant la tournée de « JOIN HANDS » et provoque le départ de John mc Kay et Kenny Morris alors que le groupe est au sommet en Angleterre. Alors un petit guitariste du groupe qui fait leur première partie assure l’intérim, un certain Robert Smith (the cure).

 

Place de concert des Siouxsie and the Banshees - Radionorine

 

LA PERIODE JOHN MC GEOSH (1980-82)

1980 marque l’arrivée d’un nouveau guitariste John mc Geosh (Magazine)et d’un nouveau batteur Budgie. C’est alors un tournant plus pop et moins cold avec l’album KALEIDOSCOPE (n°5) ou l’on retrouve les tubes CHRISTINE ET HAPPY HOUSE (qui reviendra 25 ans plus tard dans les 5 premiers du Billboard dans une version techno).En 1981 Siouxsie et Budgie forment un groupe en parallèle The creatures , pour jouer des morceaux chant/percussion toujours dans un souci experimental. C’est à cette époque que le groupe commet l’album JUJU considéré comme leur chef d’œuvre et dont est extrait notre morceau de ce soir SPELLBOUND. Concernée par le conflit israelo palestinien, Siouxsie inscrit deux morceaux prônant respect et tolérance dans le LP, ISRAEL et ARABIAN KNIGHTS. La même année le groupe sort A KISS IN THE DREAMHOUSE (enregistré à Abbey road)qui souligne une fois de plus le besoin de recherche et de créativité permanent de S and the Banshees, cependant, J. mc Geosh a des soucis de santé, il termine l’enregistrement épuisé et  quitte le groupe. Robert Smith fait son retour et devient guitariste officiel des Banshees de 1982 à 84. Il enregistre avec eux le single DEAR PRUDENCE  reprise des Beatles et le live NOCTURNE capté en 1983. En 1985 c’est la sortie de TINDERBOX, album qui renoue avec le son des débuts et de THE SCREAM. La notoriété et l’estime a portée au groupe a enfin dépassé les limites du royaume uni et les Inrocks  le placent dans leur liste des meilleurs albums de l’année toutes catégories confondues.

 

SUCCES INTERNATIONAL ET SUCCES CRITIQUE DES SIOUXIES (1988-89)

En 1988 le groupe tourne en amérique du Nord et attire un nombreux public, l’album PEEPSHOW reçoit la note maximale de 5 étoiles dans le magazine anglais Q Magazine. Avec le premier single PEEK A BOO , Siouxsie s’essaye au hip hop avec en arrière plan des sons  violents et syncopés en arrière plan dus à des samples de bandes passées à l’envers, toujours l’expérimentation et la nouveauté spécifiques au groupe. En France PEEPSHOW est élu 5ème meilleur de l’année par le magazine BEST ( ROCK and FOLK). Siousie et Budgie profitent d’une accalmie relative pour enregistrer un nouvel album de The créatures avec le titre KILLING TIME qui sera repris des années plus tard par Jeff BUCKLEY lui-même !

Dans les années 90, c’est le retour les Banshees sortent l’album SUPERSTITION ou l’on trouve le titre KISS THEM FOR ME produit par Stephen Hague (New Order).1992, Le groupe interprète face to face sur la BO de « Batman, le défi » de Tim BURTON. 1994, Siouxsie chante en duo avec MORRISSEY , le titre interlude et le groupe sort son dernier album studio, THE RAPTURE. Siouxsie et Budgie continuent l’aventure de the créatures, et sortent l’album remarqué : ANIMA ANIMUS,que PJ HARVEY classe sur son site dans ses 10 albums préférés sortis en 1999.

 

INFLUENCE SUR LES AUTRES ARTISTES

S. and the Banshees ont une influence majeure sur tous les groupes de trip hop, Tricky reprend TATOO, et MASSIVE ATTACCK METAL POSTCARD. Jeff Buckley donc avec  THE KILLING TIME et LES RED HOT jouent CHRISTINE pendant leur tour européen de 2008. ARCADE FIRE conseillent a DEVOTCHKA la reprise de THE LAST BEAT OF MY HEART. RADIOHEAD s’inspire largement des albums de la période John mc GEOSH pour leur album THERE IS THERE. U2, BONO ET  THE EDGE citent en permanence Siouxsie comme l’une de leurs influences majeures. Jim Reid de JESUS AND THE MARY CHAIN ou encore AIR citent THE SCREAM comme l’un de leurs disques favoris et reference. Shirley Manson,de GARBAGE parle de SIOUXSIE comme de sa chanteuse référence, comme PJ HARVEY. Bref SIOUXSIE AND THE BANSHEES (et The Créatures) c’est 13 albums dont certains indispensables dans toute bonne discothèque, un groupe majeur et pas forcément assez connu chez nous.

 

Page Facebookhttps://www.facebook.com/Siouxsie-And-The-Banshees-186751311365203/
Site Web officiel : http://www.siouxsieandthebanshees.co.uk/
Source
: Wikipedia

Siouxsie and the Banshees - Zïtoune Story sur Radionorine

Laisser un commentaire

écoutez Radionorine !

PLAY